Qu'est-ce qu'une licence libre ?

Pourquoi une licence libre ?<

Richard Stallman< :

« Je puis expliquer la base philosophique du logiciel libre en trois mots: liberté, égalité, fraternité. Liberté, parce que les utilisateurs sont libres. Égalité, parce qu'ils disposent tous des mêmes libertés. Fraternité, parce que nous encourageons chacun à coopérer dans la communauté. »

Les licences libres sont nées en réaction à un processus de verrouillage de l'informatique. Apparues à l'origine pour protéger des logiciels, elles se sont ensuite étendues à tout type de création sur le même modèle. L'idée fondamentale, philosophique, est d'ouvrir totalement son œuvre afin de travailler en toute transparence, dans un esprit de confiance, de partage et de pérennité.

  • Confiance parce que seule la possibilité d'entrer dans les rouages d'une création permet de comprendre cette création, et ainsi d'avoir toute confiance en elle.
  • Partage parce que les licences libres se basent sur l'idéal de communauté dans laquelle tout le monde partage ses connaissances et ses savoirs.
  • Pérennité enfin puisque les spécificités des créations sont ouvertes, permettant la continuité de celles-ci à l'abri de l'avenir-même de leurs auteurs.

Richard Stallman, à l'origine des licences libres avec la licence GNU GPL, détaille son point de vue sur la philosophie des logiciels libres<.

D'accord, mais concrètement, qu'est-ce que c'est une licence libre ?<

Les licences libres sont définies comme des licences octroyant certaines libertés fondamentales aux utilisateurs, et s'opposent par définition aux licences propriétaires. En particulier, les licences libres défendent 4 libertés :

  1. La liberté d'utilisation (liberté 0) : le propriétaire de l'œuvre garantit la liberté d'utiliser son œuvre pour tous les usages ;
  2. La liberté de modification (liberté 1) : le propriétaire de l'œuvre octroie à l'utilisateur le droit de modifier son œuvre sans avoir même à demander une autorisation ;
  3. La liberté de redistribution (liberté 2) : l'utilisateur a le droit de copier l'œuvre autant qu'il le souhaite et de redistribuer cette œuvre à qui il voudra ;
  4. La liberté de publication (liberté 3) : enfin le propriétaire de l'œuvre octroie à l'utilisateur le droit d'améliorer l'œuvre et de redistribuer cette œuvre modifiée.

Nous pouvons déjà noter que pour les libertés 1) et 3), l'accès au code source (dans le cas d'un logiciel) ou bien du fichier source (dans le cas d'une œuvre artistique) est nécessaire (mais pas suffisant). Ainsi toutes les licences libres sont par essence même open-source[1]. Par extension, aucune licence propriétaire ne peut donc prétendre au titre de licence libre.

L'essor des licences libres<

Les licences libres, à l'origine écrites pour s'appliquer aux logiciels, se sont peu à peu diversifiées pour toucher tous les pans de la création intellectuelle. Nous vous en présentons ici un aperçu<.

fn1. Pendant des années, le mouvement du logiciel libre s'est opposé de manière frontale au mouvement open-source. Désormais, les deux définitions sont équivalentes, même si elles proviennent de deux approches différentes.